31 mai 2006

eclipselune


C'était une nuit sombre et brumeuse. Denise avait de la difficulté à rester éveillé et la route était trempé.
So
n niveau d'anxiété n'était pas pour aider car le niveau de la jauge d'essence commençait à être dangereusement bas et elle n'avait aucune idée d'où se trouvait la prochaine ville.

Finalement juste au moment ou elle allait arrêter la voiture pour la nuit et dormir sur le bord de la route, elle aperçut une petite station d'essence décpie sur le bord de la route. Elle s'arrête à la station.
L
e commis fait le tour de la voiture et semble être très distrait pendant qu'elle lui demande de faire le plein, il continue à lui faire de drôle de grimaces et semble très bizarre.
I
l s'exécute enfin, mais lui demande d'ouvrir le capot, parce qu'il flaire quelques choses de suspect.
So
n anxiété recommence à grimper car elle se rend compte qu'elle est seule dans une petite station service crasseuse au milieu de nul part et que le commis trouve toutes sorte de bonne raison pour la garder ici...

Il
 lui demande de venir voir le moteur, il veut lui montrer quelques choses.
Ne sachant pas trop quoi faire d'autre, elle fait ce qu'il lui dit, tout en se demandant pourquoi elle ne se met pas à crier. Aussitôt arrivée devant la voiture, il lui attrape le bras et lui dit :
"
 Cette voiture a besoin d'une remorqueuse, vous devez venir avec moi dans le bureau !"
Puis il lui met la main sur la bouche et l'entrne de force a l'intérieur du bureau.

E
lle commence à lui mordre la main. Une fois à l'intérieur, il la laisse partir et lui dit :
"Il y a un homme couché sur le siège arrière de votre voiture !!!"
Mais la femme apeurée par en courant vers sa voiture et s'en vas a toute vitesse. Au bout de quelques minutes, regardent dans son rétroviseur, elle vit un homme avec un blouson à capuche et une hache dans la main sur la banquette arrière.

Et
l'homme d'un mouvement de bras décapita Denise avec sa hache. Le cadavre de Denise fut retrouvé peut de jour après.
La police arrêta le tueur en série des années plus tard.

Al
ors as tu regardé sur la banquette arrière ?

Posté par mimis 1984 à 02:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur C'était une nuit sombre et brumeuse. Denise avait

Nouveau commentaire